Hugo Bélanger

Directeur artistique, auteur et metteur en scène

 Hugo Bélanger approfondit depuis près de 20 ans un travail sur le jeu masqué dans une perspective de création d’œuvres populaires destinées tant au jeune public qu’à un auditoire adulte. Directeur artistique du Théâtre Tout à Trac depuis 1998,  ses spectacles explorent les rouages de l’imaginaire et du théâtre à travers un processus de création où participent activement le jeu masqué, le conte et la marionnette. Cette recherche est soutenue par un travail ludique et rigoureux où le corps de l’acteur est à l’avant-plan. Reconnu de plus en plus mondialement, ses spectacles ont pris l’affiche au Québec et au Canada mais également aux États-Unis, en Europe, en Asie et au Moyen-Orient.

 Ludisme et rigueur sont les deux pierres angulaires de son travail. Croyant profondément qu’il est possible de présenter un théâtre exigeant et accessible sans niveler vers le bas, il créé des spectacles populaires sans être populistes, exigeant une extrême rigueur physique et artistique, s’adressant à tous, autant au connaisseur de théâtre qu’au néophyte.

Le second spectacle de la compagnie, L’Oiseau vert, commedia dell’arte… permet au milieu théâtral québécois de découvrir son travail et celui de sa compagnie. Le succès public et critique de ce spectacle fut couronné par deux nominations lors de la Soirée des Masques 2005 : Révélation de l’année et Meilleure conception des costumes en plus de remporter 4 prix du public remis par le Théâtre Denise-Pelletier.

 La troisième production de la compagnie, La princesse Turandot, a remporté douze prix du public remis par le Théâtre Denise-Pelletier pour les saisons 2005-2006 et 2009-2010 ainsi que le Masque de l’Adaptation remis lors de la Soirée des Masques 2006 en plus d’avoir été nominé dans cinq autres catégories.

En 2008, il a créé avec Tout à Trac une toute nouvelle adaptation d’Alice au pays des merveilles. Ce spectacle, le premier de la compagnie destiné pour le jeune public, remporte le prix Acadie-RIDEAU 2008 en plus d’avoir été mis en nomination pour le prix de la Critique 2010. Le spectacle a été présenté plus de 350 fois à travers le Québec, le Canada, Taiwan et les États-Unis. Il a été le premier spectacle canadien à être présenté au Royaume du Bahreïn.

Son intérêt pour un théâtre populaire, accessible à tous et où l’imagination domine, l’emmène à concevoir un premier spectacle de théâtre de rue, Les Vieilles, qui a été présenté plus d’une centaine de fois à travers le Québec. Il a également  mis en scène trois spectacles pour le théâtre de La Roulotte, le plus vieux théâtre jeune public au Québec. Ces trois spectacles ont reçu un accueil critique unanime en plus de battre des records d’assistance.

La pédagogie étant au centre de ses préoccupations, il enseigne occasionnellement à l’École nationale de théâtre, à l’École nationale de cirque, au Conservatoire d’art dramatique de Montréal ainsi qu’à l’Option-théâtre de St-Hyacinthe. Sa relecture de L’Instruction de Peter Weiss, spectacle sur les camps de concentration, mise en scène pour le Conservatoire d’Art dramatique de Montréal est remarquée pour sa scénographie inédite et son choix de transformer le traditionnel procès de la pièce en un jeu choral et physique surprenant.

Il donne des formations de jeu masqué destinées aux acteurs et circassiens professionnels sous la gouverne du Théâtre Tout à Trac ou d’autres organismes comme le regroupement national des arts du cirque En Piste, L’École de Cirque de Québec, Le Théâtre Denise-Pelletier, Le Théâtre de L’Opsis et le Tennessee Performing Arts Center. Il a également été formateur invité sur l’émission Ils dansent à Radio-Canada. Il s’implique dans son milieu en siégeant sur plusieurs conseils d’administration dont celui de l’ACT,  de la Maison-Théâtre et du Conseil Québécois du Théâtre en plus de participer à l’élaboration des Seconds États Généraux du Théâtre Québécois.

À la demande du Cirque du Soleil, il fait la mise en scène du spectacle d’ouverture du Pavillon du Canada lors de l’Exposition universelle de Shanghai en 2010. L’année suivante, MÜNCHHAUSEN, les machineries de l’imaginaire. Ce spectacle remporte un succès public et critique unanime en plus de remporter sept prix du public remis par le Théâtre Denise-Pelletier pour la saison 2010-2011.

En 2012, il crée, à la Place des Arts, le second spectacle jeune public de la compagnie, Pinocchio, qui est présentement en tournée au Québec, au Canada et aux États-Unis et  a déjà plus de 250 représentations à son actif. Toujours en 2012, il a fait, pour l’Orchestre Symphonique de Montréal, la mise en scène de Beethoven habite à l’étage, un spectacle musical présenté à la Maison Symphonique.

En 2014, il fait ses débuts à l’Opéra de Montréal avec la mise en scène de Hansel et Gretel à la salle Wilfrid-Pelletier ainsi qu’au Théâtre Jean-Duceppe avec la mise en scène de la pièce Peter and Alice. Les éditions Gallimard et la Bibliothèque Nationale du Québec le choisissent pour faire la mise en lecture du Petit Prince dans le cadre des célébrations entourant le 75e anniversaire du Petit Prince en Amérique.

Le dernier spectacle de sa compagnie est une relecture du Tour du monde en 80 jours de Jules Verne qu’il a adapté et mis en scène au Théâtre du Nouveau Monde en avril 2015. Le spectacle est récipiendaire de trois prix Gascon-Roux, dont la mise en scène de l’année.